Écrit

La culasse, démontage / remontage…

Les paliers sont démontés et rangés dans l’ordre, avec leurs écrous à ne surtout pas mélanger avec les autres, car ils sont faits d’un alliage spécial. De toute façon les paliers sont marqués, en général, d’une lettre qui correspond à leur emplacement sur la culasse. Difficile de se tromper…

Restauration moto Suzuki GS 750

Voici les arbres à cames, là aussi, c’est pareil, les deux arbres sont marqués : EX pour échappement et IN pour admission. Il y a même un L pour left (gauche) et R pour right (droit). Faudrait vraiment le faire exprès…

Restauration moto Suzuki GS 750

Mes cames sont un peu fatiguées, c’est normal après 120.000 km. Cependant l’usure est bonne, c’est à dire uniforme, sans trace préoccupante. Ils vont donc continuer leur route avec moi.

Restauration moto Suzuki GS 750

Voici un tableau récapitulatif de toutes les mesures, au cas où il y ait un problème, je pourrais déterminer plus clairement d’où il vient.

Restauration moto Suzuki GS 750

J’effectue un petit test à la soufflette pour voir s’il y a des fuites dans les chambres de combustion. Le test est bon, pas de bulle d’air, cependant la calamine est tellement présente qu’elle peut jouer son rôle dans l’imperméabilité des sièges de soupape. Un rodage sera fait.

Restauration moto Suzuki GS 750

Quelle crasse là dessus !

Restauration moto Suzuki GS 750

Avec un lève soupape j’enlève les soupapes… et je les range dans l’ordre. C’est très important, car l’usure n’est pas la même partout. Replacer une soupape au mauvais endroit créerait à coup sûr un dysfonctionnement du moteur.

Restauration moto Suzuki GS 750

Tous les ressorts de soupape, et toutes les soupapes sont encore dans les côtes.

Restauration moto Suzuki GS 750

 

Restauration moto Suzuki GS 750

En revanche, deux soupapes d’échappement sont mortes… c’est souvent le cas à l’échappement, car c’est à cet endroit qu’il y a le plus de chaleur, contrairement aux soupapes d’admission, qui sont elles refroidies par l’apport de gaz frais.

Restauration moto Suzuki GS 750

Pour les autres, ce sera un bon décrassage, en fixant la queue de soupape dans le mandrin d’une perceuse. Attention à ne pas abîmer la queue des soupapes lors de cette opération, ce qui anéantirait tous vos efforts. On peut contrôler les soupapes à l’oeil nu, mais le mieux serait quand même de vérifier l’alignement à l’aide d’un V rectifié et d’un comparateur.

Restauration moto Suzuki GS 750

Petit travail annexe, puisque le boulon ci-dessous est resté soudé dans la culasse. Une seule solution, perçage et taraudage.

Restauration moto Suzuki GS 750

Le perçage requiert une grande précision, que malheureusement je n’ai pas eu… bon, pour cette fois je m’en sors pas trop mal puisque le boulon en question est bien placé (je veux dire par là que 1 mm de trop sur la gauche ou sur la droite n’était pas dramatique). Si vous faites ça sur une vis de richesse bloquée, vous êtes bon pour racheter un carburateur.

Restauration moto Suzuki GS 750

On taraude avec un tourne à gauche.

Restauration moto Suzuki GS 750

Et on place le filet rapporté. La photo est flatteuse, mais en réalité, on voit mieux que le filet est excentré.

Restauration moto Suzuki GS 750

Aujourd’hui, grand nettoyage. La culasse est passé chez le sableur. Précision importante pour tous ceux qui s’apprêtent à faire passer des pièce moteur chez le sableur du coin : NE LE FAITES PAS ! Soit vous allez chez un spécialiste, soit vous vous retrouvez avec du sable partout !!!!!!!!!! Bouchez tout, tous les filets surtout ! J’ai eu un mal de chien à enlever tout ce sable de m… !

Restauration moto Suzuki GS 750

Bon, c’est quand même mieux…

Restauration moto Suzuki GS 750

A présent je passe au rodage des soupapes. C’est long. Mais c’est chiant aussi. J’ai passé environ une demi heure à trois quart d’heure par soupape, et il y en a 8… mais d’autres en ont 16. Ahah.

Restauration moto Suzuki GS 750

Le schéma ci-dessous montre où intervient le rodage. Sur la portée, en rouge. Avec de la pâte à roder, il faut recréer une surface de contact parfaite entre le siège et la soupape. Pour cela, il faut un rodoir, de la pâte, du temps, des bras, et… du temps. N’oubliez pas d’ôter toute trace de pâte à roder sur la culasse, car ce produit ne fait pas bon ménage avec un moteur en marche.

Restauration moto Suzuki GS 750

J‘arrive au bout. Remontage de la culasse ! J’ai changé les joints de queue de soupape par précaution. Tout a été huilé (et surtout les arbres à came) au Bisulfure de Mobdylène. Cette huile spéciale permet de reproduire ce qu’une huile classique ferait, moteur en marche. Elle laisse une fine pellicule nécessaire entre chaque élément. C’est primordial pour un premier démarrage, ou pour un redémarrage. En effet, 80% de l’usure d’un moteur se fait au démarrage, à froid. Les 20 premières secondes qui permettent à l’huile de monter dans le haut moteur conditionnent 80% de l’usure d’un moteur, donc un conseil, ON NE TOURNE PAS LA POIGNEE A FROID !

Restauration moto Suzuki GS 750

Montage du guide de chaine de distribution… mais il ne rentre pas dans son logement…

Restauration moto Suzuki GS 750

J’ai mis le guide de chaine de distribution à l’envers, au fond du bas moteur. C’est pour ça qu’il ne rentre pas… Je démonte tout. Je remonte tout. Je ne dors pas pendant deux jours.

 

Mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 Réponses à “La culasse, démontage / remontage…”

  1. Julien

    21 janvier 2015 at 22 h 25 min

    Répondre

    2 petites questions:
    – vous sablez la partie rectifiée (qui est en contact avec le bloc cylindre) ???
    – pour le rodage des soupapes, est-ce possible de les entraîner avec une visseuse électrique ?

  2. restaurationmoto

    22 janvier 2015 at 9 h 10 min

    Répondre

    Oui, cette partie là a été sablée, mais pas rectifiée, ou plutôt n’a pas été surfacée. Je n’ai eu aucun problème de planéité.
    Pour le rodage des soupapes je déconseille l’utilisation d’une visseuse électrique, puisque le mouvement du rodage doit se faire dans les deux sens. Je crois que certains le font quand même à la visseuse, mais je reste « old school », comme j’ai appris !

  3. Laura

    8 juillet 2017 at 20 h 19 min

    Répondre

    Bonjour je suis entrain de refaire ma GS, problème de faisceau électrique à la base donc changement et après 6 mois. Mon kick es tout mou….Les vitesses s’engagent bien…j’ai voulu démarrer à la poussette et la je me suis aperçu que même avec une vitesse j’arrivais à la pousser….
    Auriez vous une idée du problème?..
    Merci beaucoup
    Laura


Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus